Vous ne pourrez plus faire de mise à jour, ni l'acitver en cas de réinstallation...
1
1
1
1
4
4
Days
1
1
5
5
Hours
1
1
6
6
Minutes
4
4
7
7
Seconds

 

 Avril 2014 : Fin de Windows XP !
                    Vous ne pourrez plus faire de mise à jour, ni l'acitver en cas de réinstallation...

Cela signifie que toutes les entreprises utilsant un PC connecté à Internet devront effectuer une migration vers Windows 7 ou 8 pouvant entraîner des coûts bien au-delà du simple rachat des licenses Microsoft... .

Cela peut-être évité grâce à l'Open Source ! 

Renseignez-vous


 

 

 

 

Linux et L'entreprise :

Sans aucune licence à payer, moins sensible aux virus et désormais suffisamment fonctionnel... Linux est une alternative sérieuse à Windows. Encore faut-il que les utilisateurs l’acceptent.

Avantages et inconvénients du poste de travail sous Linux : 

    POINTS FORTS :

  • Un environnement convivial et fonctionnel : chaque distribution Linux destinée au poste de travail bénéficie désormais d’une ergonomie et d’une convivialité comparables à celles des bureaux Windows et Mac OS X. Les applications livrées avec le système couvrent toutes les fonctions courantes de bureautique, d’internet et de travail collaboratif.
  • Un poste de travail plus fiable : plus rapide à installer et à mettre à jour qu’un poste Windows et son fonctionnement reste très stable sur la durée.
  • Un budget pour la maintenance : tous les logiciels étant gratuits, l’utilisateur a le loisir d’investir son budget informatique dans les services d’un prestataire. Ceux qui vendent la maintenance de Linux sur le poste de travail sont généralement de taille humaine et proposent des solutions plus techniques que financières.

 

    POINTS FAIBLES : 

  • Peu d’applications métier : certains outils spécialisés, comme la comptabilité ou les SIG, n’ont pas d’équivalents sous Linux. Alternative : une machine virtuelle Windows.
  • Le rejet psychologique : l'utilisateur, même doué en informatique, peut se sentir dévalorisé par un système qu’il ne maîtrise pas et dont la gratuité suggère qu’il est au rabais. Une formation est indispensable pour éviter le rejet.

Système phare du monde open source, Linux a l’atout de la gratuité. Les utilisateurs peuvent s’offrir le support d’un prestataire avec le budget qu’ils ne dépensent pas dans le logiciel. Linux a connu un succès indiscutable sur les serveurs où il présentait l’avantage technique supplémentaire d’être entièrement automatisable. Il restait à transposer ce modèle économique sur les postes de travail. Parmi les différentes déclinaisons de Linux, Ubuntu, Mandriva et OpenSuse affichent sur le papier un niveau de fonctions, d’ergonomie et de compatibilité équivalent à celui de Windows. Outre le bénéfice du coût, Linux offre aussi l’avantage d’être insensible aux attaques des virus.

 

L'enjeu : réduire les coûts et sécuriser le système

Danielle Mougin, directrice de l’association ATP Méditerranée, a été confrontée au problème de la migration : « Quitte à passer de notre infrastructure de terminaux AS/400 à une batterie de PC capables d’aller sur internet, autant opter pour une solution à la fois économique et sécurisée. Windows ne répondait tout simplement pas à ces deux critères. » Elle s’est laissée séduire par OpenSuse, une solution qui peut être intégralement taillée sur mesure : « Outre le coût d’acquisition, qui a été l’élément déclencheur, le produit nous a permis de configurer notre bureautique, notre travail collaboratif et notre accès aux processus métier exactement selon nos besoins. L’environnement est totalement adapté à nos utilisateurs alors que nous n’aurions exploité que 10 % des fonctions de Windows, même en payant le prix fort. »
Bruno Marten, directeur de l’établissement médico-social EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Saint-Joseph, estime qu’il a trop souffert de tous les travers de Windows : « Le prix est une chose. Citons également les virus, la fréquence des opérations de ­maintenance et, malgré tout, une instabilité générale du système. Mais le pire est l’impossibilité d’adapter les logiciels à nos besoins métier. »

Sources : http://www.01informatique.fr/infrastructures-stockage-serveurs-116/linux-poste-travail-seduit-51805/page/ 

 

 


 

 

 

      A W Referencement, Référencement au Québec
    Référencement Google, référencement français
  Référencement anglais et international...